Accueil/ Appareils/
Expansion palatine (expansion maxillaire rapide)

Expansion palatine (expansion maxillaire rapide)

Merci de voter pour cet article
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (64 votes, moyenne: 4,31 sur 5)

Loading...

Indications et bénéfices

Pourquoi corriger une mâchoire trop étroite?

Parce que :

 

Occlusion croisée nécessitant de l'expansion maxillaire rapide en orthodontie

(A) Garçon de 6 ans avec un maxillaire supérieur étroit. En fermant la bouche, la mandibule est alignée avec le haut (ligne bleue). (B) À la fin de la fermeture, une interférence entre les canines de droite (cercle) fait dévier la mandibule vers la droite en occlusion croisée. L’expansion maxillaire rapide permettra de corriger cette déviation.

Récidive de correction d'expansion maxillaire

(A) À la fin du traitement d’expansion, l’arcade supérieure est « sur-corrigée »; il y a beaucoup plus d’expansion que nécessaire. Les segments postérieurs débordent vers l’extérieur. La mandibule est maintenant déviée vers la gauche, ce qui montre l’instabilité de l’occlusion à ce moment. Ceci est plus évident avec une vue en contre-plongée (B, flèches). Cet excès d’expansion disparaîtra une fois l’appareil d’expansion enlevé. (C) 2 mois après l’enlèvement de l’appareil, l’excès d’expansion commence à diminuer. (D) Après 5 mois, la largeur de l’arcade supérieure est normale, l’occlusion croisée est corrigée, les lignes médianes se sont alignées et la mandibule est centrée.

Occlusion croisée postérieure avec déviation mandibulaire

(A et C) Jeune patient de 7 ans présentant une occlusion croisée postérieure (flèche) causée par un maxillaire étroit. Ceci fait dévier la mandibule vers la droite. (B) Cette déviation est visible en examinant le visage; le menton est déplacé vers la droite.

 

Correction d'une déviation mandibulaire et d'une occlusion croisée en orthodontie

Après l’expansion, l’occlusion croisée postérieure est corrigée (flèche), l’arcade supérieure est plus large et le menton s’est déplacé vers le centre, éliminant ainsi l’asymétrie. Remarquez qu’il reste encore un espace important entre les incisives centrales (diastème). Cet espace peut se refermer encore un peu dans les mois à venir, mais un diastème persistera, car ce garçon avait déjà un espace important avant l’expansion.

➡ Pour voir d’autres exemples de corrections de déviation mandibulaire à la suite de l’expansion palatine rapide, suivez ce lien.

Qu’est-ce qu’un appareil d’expansion et comment fonctionne-t-il?

  • L’appareil d’expansion est un appareil orthodontique fait sur mesure qui est fixé (collé) aux dents supérieures postérieures et qui permet d’élargir le palais.
  • Il possède une vis placée au centre qui peut être tournée pour activer l’appareil et générer une force qui sépare délicatement les deux os du palais au niveau de la suture qui les unit au milieu.
  • Le patient (ou le parent) doit faire 1 ou 2 activations de vis par jour, jamais plus, jusqu’à ce que l’élargissement désiré soit obtenu.
  • La période d’activation peut varier de 2 à ± 3 semaines et permettra de faire entre 40 à plus de 50 activations de la vis.
  • Le patient est vu régulièrement (aux 7-15 jours) pendant la période d’activation.
  • Une fois l’expansion nécessaire obtenue, les activations de la vis sont arrêtées et l’appareil demeure en place ±3 mois pour permettre au tissu osseux de se former au centre du palais, dans la suture qui a été élargie.
  • Illustration : Le palais est formé de plusieurs os unis au centre à la suture palatine médiane (ligne rouge). L’appareil d’expansion rapide agit sur cette suture pour séparer les os en les déplaçant latéralement (flèches bleues) élargissant ainsi le palais. (adapté de Timms 1979)

Suture maxillaire palatine et expansion orthodontique

L'ouverture de la suture maxillaire pendant l'expansion rapide

 

Radiographies du palais et expansion palatine en orthodontie

(A) Avant l’activation de l’appareil; la vis d’expansion et la suture sont fermées. (B) Vers la fin de l’expansion, la vis est ouverte (flèches bleues) et la suture est ouverte de plusieurs millimètres. Les flèches rouges indiquent la zone foncée qui représente l’ouverture de la suture. (C) Autre cas montrant une très grande ouverture lors de l’expansion maxillaire. La vis d’expansion a été ouverte de 14 mm et la zone sombre de la suture est bien visible.

Vue de face (antéro-postérieure), une radiographie montre clairement l'ouverture au niveau de la suture palatine indiquée par les flèches jaunes. A, B et C représentent la même radiographie agrandie. On y voit aussi la vis d'expansion qui a atteint son ouverture maximale. La flèche rouge en (C) indique l'ouverture entre les incisives centrales. (D) Radiographie occlusale où l'ouverture de la suture est clairement visible. Les régions plus foncées sur les radiographies sont l'endroit où les os du maxillaire se sont séparés.

Vue de face (antéro-postérieure), une radiographie montre clairement l’ouverture au niveau de la suture palatine indiquée par les flèches jaunes. A, B et C représentent la même radiographie agrandie. On y voit aussi la vis d’expansion qui a atteint son ouverture maximale. La flèche rouge en (C) indique l’ouverture entre les incisives centrales. (D) Radiographie occlusale où l’ouverture de la suture est clairement visible. Les régions plus foncées sur les radiographies sont l’endroit où les os du maxillaire se sont séparés.

Comment activer l’appareil d’expansion

Instructions pour les patients ayant un appareil d’expansion rapide

Comment est posé un appareil d’expansion

Étapes principales de la pose d'un appareil d'expansion maxillaire rapide. (A) Appareil d'expansion tel qu'il est reçu du laboratoire. (B) Écarteurs et pompes à salive (succion) pour isoler la dentition et la garder au sec. (C) Mordançage (etching) de la surface des dents. Après avoir nettoyé et asséché la surface des dents, un acide spécial contenu dans une seringue est appliqué sur l'émail dentaire uniquement où l'appareil doit être collé. Les dents sont à nouveau rincées et asséchées et sont alors prêtes à recevoir l'appareil. (D) La colle est posée sur l'appareil qui est ensuite placé sur la surface des dents. Des lumières bleues spéciales font durcir la colle rapidement (polymérisation). Cette étape dure moins de 30 secondes. (E) Résultat final avec l'appareil d'expansion bien collé. Toute cette procédure ne prend que quelques minutes.

La pose d’un appareil d’expansion fixe collé sur les dents ne prend que quelques minutes. Pour voir comment est posé cet appareil, suivez le lien ci-dessous.

Pour voir une vidéo montrant la pose d’un appareil d’expansion.

Que se passe-t-il pendant l’activation de l’appareil?

Douleur et inconfort

  • Lorsque vous tournez la vis, il se produira une sensation de pression au palais. Il est aussi possible de ressentir une sensation de picotement au niveau du nez et sous l’appareil. Il est normal de ressentir une légère pression au niveau du palais et sur les dents postérieures. Les incisives peuvent aussi devenir légèrement sensibles.
  • Tout cela est normal. Cet inconfort temporaire devrait disparaître après 15 ou 30 minutes. Il est également possible, chez certains patients, que les dents soient sensibles pour quelques jours.
  • L’expansion se produit principalement au niveau de la suture du palais, mais plusieurs autres sutures du visage peuvent être affectées indirectement par l’expansion (voir lignes rouges sur les illustrations ci-contre) et causer des sensations diverses qui peuvent varier d’une personne à l’autre.
  • Parfois, une sensation de pression peut aussi être ressentie au niveau des sutures des os du nez (près du front) et des joues. Ceci est normal, mais ne se produit pas chez tous les patients.
  • Au besoin, un analgésique léger (Advil, Motrin, etc.) pourra soulager la plupart des inconforts, mais pour la plupart des patients, cette procédure n’est pas douloureuse.
  • S’il y a présence de douleur intense, cela n’est pas normal. Arrêtez l’activation de l’appareil et communiquez avec nous.
    Au besoin, vous pouvez même tenter de « défaire » un tour de vis en activant la vis de l’arrière vers l’avant (sens inverse).
  • Chez les patients plus âgés (plus de 16 ans), le malaise peut persister. Si c’est le cas, n’activez plus l’appareil et communiquez avec nous.
Plusieurs sutures du visage peuvent être affectées par l'expansion

Apparition d’une zone rouge entre les centrales

➡ Pour en savoir plus sur les effets secondaires pendant l’expansion maxillaire rapide.

  • Ne faites jamais plus de deux tours de vis par jour.
  • Arrêtez d’activer l’appareil lorsque votre orthodontiste vous le demande, même si vous n’avez pas de rendez-vous cette journée-là.
  • Ne faites jamais de tours supplémentaires.
  • Vous remarquerez que, à mesure que le palais s’élargit, un espace apparaîtra entre les deux incisives centrales supérieures. Cet espacement temporaire est normal et se refermera naturellement lorsque l’activation de l’appareil sera terminée.
  • Suivez soigneusement le calendrier d’activation et les instructions que nous vous avons données.

Élargissement du palais à l'aide d'expansion maxillaire du palais

Un espace important apparaîtra entre les incisives centrales supérieures pendant l’expansion. Cet espace se refermera en quelques semaines. Parfois, une dent basculée vers l’intérieur, comme cette incisive latérale (*) sera corrigée avec l’effet de l’expansion.

Appareil dentaire orthodontique pour élargir le palais avec expansion maxillaire

La vis d’un appareil d’expansion peut être ouverte de plus de 1 cm afin d’élargir le palais.

 

Expansion palatine rapide pour corriger une occlusion croisée en orthodontie

Jeune fille de 8 ans avec une occlusion croisée postérieure traitée à l’aide d’expansion rapide. (A) La mâchoire supérieure étroite cause des interférences entre les dents lors de la fermeture de la bouche (flèches), ce qui fait dévier la mâchoire inférieure vers la droite. Les lignes médianes (centre des arcades dentaires, en bleu) ne sont pas alignées. (B) À la fin de la phase d’expansion avec l’appareil en bouche. (C) Une fois l’appareil enlevé, la largeur de l’arcade du haut est adéquate et la mandibule s’est replacée de façon centrée (lignes bleues alignées). Il n’y a plus de déviation de mâchoire.

 

Occlusion croisée dentaire des canines supérieures

Ces canines temporaires supérieures sont en occlusion croisée (basculées vers l’intérieur), mais il s’agit d’un problème dentaire et non squelettique. Ceci ne nécessite pas d’expansion palatine rapide pour être corrigé.

 

Fermeture du diastème créé pendant l’expansion

Diastème important ouvert pendant l'expansion maxillaire rapide.

(A) Lorsqu’un espace (diastème) est déjà présent avant le début de l’expansion maxillaire rapide, l’ouverture de l’espace interdentaire sera plus importante. Occlusion croisée postérieure droite (flèches). (B) L’espace initial de 2.5 mm a augmenté à 10 mm lors de l’immobilisation de l’appareil d’expansion. (C) Un tel espace ne se refermera pas complètement seul, mais il est possible de le fermer à l’aide d’appareils fixes. Cette correction peut être faite pendant que l’appareil d’expansion est en bouche une fois les tours d’activation terminés. (D) Résultat après la fermeture du diastème, l’enlèvement des appareils et la récidive postérieure de la surcorrection.

Les incisives retourneront-elles à leur position initiale?

Déplacement des dents lors de la récidive de l'expansion maxillaire

(A) Avant l’expansion, les incisives centrales supérieures sont droites. (B) À la fin de l’expansion, un espace important apparaît entre les incisives centrales qui sont toujours droites (flèches). (À noter le problème d’hygiène et l’accumulation de plaque dentaire.) (C) Après quelques mois, les incisives centrales ont récidivé vers le centre, mais se sont aussi inclinées vers le centre, ce qui peut se produire à l’occasion. Ceci sera corrigé lors d’une étape ultérieure.

Expansion maxillaire rapide en orthodontie et largeur du palais améliorée

(A) Jeune fille de 9 ans présentant une occlusion croisée postérieure bilatérale (flèches) causée par une constriction importante du maxillaire supérieur (B).
(C et E) À la fin de la phase d’expansion avec l’appareil d’expansion toujours en bouche. (D) Après la récidive de la surcorrection de l’expansion, les dents postérieures mordent dans une relation normale (en largeur), mais les incisives centrales supérieures ont une inclinaison différente. (F) Immédiatement après l’enlèvement de l’appareil d’expansion; le palais montre une rougeur et de l’inflammation qui disparaîtront rapidement avec une bonne hygiène buccale. La ligne jaune est de la même dimension que sur l’image (B) et permet d’apprécier l’augmentation en largeur obtenue au niveau du palais.

 

Déplacement des incisives pendant l'expansion maxillaire rapide en orthodontie

(A) Occlusion croisée postérieure bilatérale (flèches) causée par une constriction maxillaire chez une fille de 11.9 ans. Les incisives centrales supérieures sont relativement parallèles l’une à l’autre. (B) Après 4 semaines d’activation de l’appareil d’expansion rapide, les incisives centrales sont de niveaux différents et commencent à s’incliner vers le centre. (C) Une semaine plus tard, lors de l’immobilisation de l’expansion, les incisives centrales semblent se redresser légèrement. (D) 2 ans après l’expansion, les dents permanentes sont toutes sorties, mais les incisives centrales sont encore inclinées même si elles se sont rapprochées quelques semaines après la fin de l’expansion. Une seconde étape de traitement corrigera ces malpositions dentaires.

 

Ouverture d'un espace pendant l'expansion rapide maxillaire en orthodontie

(A et B) Occlusion croisée postérieure droite chez un patient en dentition mixte (flèches). Il n’y a aucun espace présent entre les incisives centrales supérieures avant le début de l’expansion. (C) Constriction maxillaire causant l’occlusion croisée. (D et G) L’expansion a créé un diastème de 8 mm entre les incisives centrales supérieures visible lors de l’immobilisation de l’appareil d’expansion. (G) Cette vue en contre-plongée montre la quantité de surcorrection obtenue. (E) Après 3 mois d’immobilisation et l’enlèvement de l’appareil, l’espace s’est refermé complètement (flèche noire). (F) Lors de la sortie des prémolaires et canines permanentes, l’expansion maxillaire est maintenue.

 

Ouverture d'espace dentaire pendant l'expansion maxillaire rapide.

(A) Autre exemple d’un espace dentaire important présent avant le traitement. (B) Après l’expansion, le diastème est presque de 10 mm et se refermera partiellement par la suite.

Surcorrection expansion dentaire en orthodontie

ILLUSION D’OPTIQUE; Ces photos montrent qu’il est difficile d’évaluer la quantité d’expansion obtenue seulement à l’aide de photos. (A) Une vue de face ne semble pas montrer une expansion postérieure importante, mais pourtant, la vis a été « ouverte » de 11.5 mm! (B) Une vue en contre-plongée permet d’apprécier que les segments postérieurs débordent de 100% à droite et ~ 90% à gauche (flèches), ce qui confirme que beaucoup d’expansion a été obtenue. Souvenez-vous de ce phénomène « optique » en regardant les cas d’expansion!

Qu’est-ce que la « surcorrection » pendant l’expansion?

La surcorrection est le fait qu’il faut faire beaucoup plus d’expansion que ce qui et ultimement nécessaire, car on sait qu’on perdra la majorité (jusqu’à plus de 50%) des gains obtenus avec l’appareil d’expansion.

L’illustration suivante illustre une coupe transverse du palais où une occlusion croisée est présente du côté droit.

(A) Occlusion croisée postérieure unilatérale (cercle bleu du côté droit du patient). Le côté opposé peut être normal (pas d’occlusion croisée) ou pourrait aussi présenter une occlusion croisée (occlusion croisée bilatérale).
(B) À mesure que l’expansion progresse, les dents sont déplacées vers l’extérieur. Du côté où est l’occlusion croisée, il peut se produire une interférence entre les pointes des dents qui arriveront momentanément en relation de « bout-à-bout » (cercle rouge). Du côté opposé, les dents peuvent se séparer verticalement (absence de contact). Le patient peut alors avoir l’impression que les dents ne se touchent que d’un seul côté. L’interférence peut parfois être ajustée par polissage des pointes des dents si cela occasionne un inconfort pour le patient.
(C) À la fin de l’expansion, il y a une surcorrection qui fait “déborder” les dents de chaque côté (plus du côté où il n’y avait pas d’occlusion croisée au départ). Ceci est normal et désirable.
(D) Normalement, lors du relapse (récidive) après l’enlèvement de l’appareil, la surcorrection disparaît et les dents se touchent normalement après être revenues partiellement vers le centre.

Surcorrection et interférences dentaires pendant l'expansion maxillaire rapide en orthodontie

La ligne rouge représente la largeur initiale du palais et sert de comparaison pour apprécier l’élargissement du palais.
La ligne bleue montre que la largeur de l’arcade inférieure est relativement stable comparée à l’arcade supérieure. Dans les faits cependant, il peut se produire un peu d’expansion à l’arcade inférieure qui tend à suivre le haut.

Doit-on élargir les deux côtés de l’arcade étroite?

Hygiène et entretien de l’appareil d’expansion

Et la diète?

Élocution, langage et phonétique

Quoi faire en cas de problèmes?

  • Si vous ne pouvez pas insérer la clé dans le trou de la vis, vous n’avez probablement pas complété le tour précédent.
  • Pour le compléter, essayez de réinsérer la clé dans le trou qui se trouve maintenant vers l’arrière de l’appareil (pour ce faire, la clé devrait être orientée vers la gorge et non vers l’ouverture de la bouche).
  • Complétez le tour en poussant la clé aussi loin vers l’arrière que possible. Ensuite, ne ramenez pas la clé vers l’avant et retirez-la vers la gorge.
  • Un nouveau trou devrait être apparu à l’avant de la vis. N’oubliez pas de toujours enroulez la ficelle autour de votre poignet.
  • Si vous avez de la douleur aux articulations des mâchoires ou tout autre symptôme qui semble anormal, avertissez-nous. Il peut être nécessaire de faire certains ajustements mineurs à l’appareil ou aux dents postérieures.
  • L’appareil d’expansion doit demeurer fixé aux dents pour une période d’environ 4 mois. Si jamais vous remarquez que l’appareil bouge ou est décollé, arrêtez l’activation et communiquez avec notre bureau.

Insertion de la clé dans l'appareil d'expansion avec la ficelle enroulée autour des doigts ou du poignet.

Activation d’un appareil d’expansion en bouche à l’aide de la clé.

Expansion maxillaire clé activation appareil orthodontie

(A) Clé d’activation avec « poignée » en plastique (bleu). (B) Lors de l’insertion du bout de la tige dans le trou de la vis d’expansion et (C) pendant l’activation en poussant la poignée vers l’arrière pour compléter 1/4 de tour.

Expansion et alignement dentaire

Expansion maxillaire orthodontique et broches

(A) Jeune fille de 8 ans présentant une occlusion croisée postérieure ET antérieure bilatérale. Un espace important (diastème) est présent entre les incisives centrales supérieures. (B) Après la fin de l’activation de l’appareil d’expansion, des boîtiers ont été posés sur les incisives pour les aligner. L’appareil d’expansion demeure en bouche. (C) Après l’alignement des incisives avec l’appareil d’expansion en bouche. (D) Lors de l’enlèvement de l’appareil d’expansion et des broches, les dents sont rapprochées et l’occlusion croisée est corrigée. Ces corrections préliminaires devront être suivies par des corrections plus complètes (à l’aide de broches) quelques années plus tard lorsque la dentition permanente sera complétée, mais cette intervention préliminaire a rétabli l’équilibre entre les mâchoires et éliminé une déviation fonctionnelle de la mandibule.

 

Expansion chez les adultes – EPRAC

  • Si l’expansion est nécessaire à l’âge adulte ou après que la suture palatine (au centre du palais) soit fusionnée, certains praticiens recommandent d’avoir recours à une intervention chirurgicale pour aider à élargir le palais à l’aide d’un appareil d’expansion. La chirurgie comprend une incision qui affaiblit l’os maxillaire et facilite son élargissement au niveau de la suture.
  • Cette procédure appelée EPRAC (Expansion Palatine Rapide Assistée Chirurgicalement) vise à affaiblir l’os pour lui permettre de « céder » lorsque l’appareil d’expansion exerce une pression latérale qui créera une séparation au niveau de la suture palatine. (Aussi appelé SARME dans la littérature anglaise (Surgically Assisted Rapid Maxillary Expansion)).
  • Alternative : il existe maintenant des protocoles cliniques permettant d’élargir le palais à l’aide des « broches » créant de faible forces d’expansion sans utiliser d’appareil d’expansion ou d’intervention chirurgicale.
  • Dans notre pratique, nous n’avons plus recours à l’EPRAC.
  • Pour voir des exemples de cas traités avec de l’expansion, mais sans appareil d’expansion ou d’EPRAC.
  • Pour voir une vidéo décrivant l’EPRAC dans ses moindres détails (cœurs sensibles s’abstenir…!)
Expansion maxillaire rapide sans chirurgie chez un adulte

Expansion maxillaire obtenue sans appareil d’expansion ou chirurgie chez un jeune adulte. L’espace où une dent endommagée a dû être extraite (indiqué par une *) a été fermé pendant le traitement.

Expansion adulte sans chirurgie?

Une mâchoire étroite peut-elle s’élargir avec la croissance?

Occlusion croisée postérieure qui ne s'est pas corrigée sans traitement d'orthodontie.

Une occlusion croisée (crossbite) ne se corrigera pas sans intervention orthodontique

Exemple démontrant que les occlusions croisées (flèches) ne « s’auto-corrigent » pas avec le temps, les années et la croissance. Voir ci-dessous pour plus de détails sur ce cas.

À quel âge peut-on faire de l’expansion maxillaire rapide?

Après l’expansion, tout est-il corrigé?

Expansion palatine rapide et correction de malocclusion orthodontie Sherbrooke

(A) Malocclusion avec une occlusion croisée postérieure gauche (flèches) causée par une constriction maxillaire. (B) À la fin de l’expansion, avec l’appareil en bouche. Le diastème s’est créé pendant l’expansion et se refermera progressivement. (C) Après plus d’un an et une fois l’éruption des dents permanentes complétée, l’occlusion est fonctionnelle et acceptable esthétiquement. Aucune autre correction ne fut faite. (D) Bouche ouverte montrant un alignement relativement acceptable malgré quelques irrégularités.

Il peut parfois arriver qu’une intervention préliminaire comme l’expansion palatine soit suffisante pour obtenir une occlusion fonctionnelle et esthétique ne requérant pas d’autres interventions à l’adolescence. C’est ce qui s’est produit dans l’exemple suivant où un jeune garçon de 9.4 ans présentait une occlusion croisée postérieure droite accompagnée d’une déviation mandibulaire du même côté. De l’expansion maxillaire et un court traitement pour aligner les incisives lui ont donné une occlusion acceptable.

Expansion phase 1 seulement RPE interception orthodontique

(A) Garçon de 9.4 ans – Occlusion croisée postérieure (flèches jaunes) et déviation mandibulaire vers la droite lors de la fermeture de la bouche. Ceci est évident en comparant les lignes médianes (pointillés bleus). (C) Immobilisation de l’appareil d’expansion maxillaire rapide à 9.5 ans. (D) Utilisation de quelques boîtiers orthodontiques pour corriger une occlusion croisée antérieure persistante et aligner les incisives supérieures. (E) Ces corrections n’ont duré que quelques mois. (F) 11.3 ans – La correction des incisives se maintient et on attend l’éruption des autres dents permanentes. (B) Lorsque les permanentes sont toutes sorties (13.5 ans), l’occlusion est acceptable esthétiquement et fonctionnellement et ne nécessite pas d’autres corrections. Les lignes médianes demeurent alignées. À noter aussi l’amélioration du niveau de gencive de l’incisive inférieure gauche qui présentait une légère récession (flèches bleues). La correction de l’occlusion croisée par ces simples interventions préliminaires a permis d’éviter une perte additionnelle de gencive avec les années à venir.

Les bénéfices secondaires de l’expansion

Expansion palatine et otites

Ce jeune patient de 7 ans qui présente une constriction maxillaire avait plusieurs otites par saison hivernale. Après l’expansion palatine, il n’eut plus d’otites.

 

Ronflement et apnée du sommeil chez un enfant présentant une malocclusion avec occlusion croisée

(A) Maxillaire étroit chez un garçon de 9 ans qui ronfle de façon chronique. (B) Vue de la mâchoire supérieure qui est trop étroite par rapport à la mandibule. Bien qu’on ne puisse le « garantir », l’expansion maxillaire diminue souvent le problème de ronflement chez les enfants.

Une occlusion croisée et déviation mandibulaire ne se corrigeront pas avec la croissance sans correction orthodontique.

(A, B) Interférence entre les canines temporaires qui font dévier la mandibule vers la droite en une occlusion croisée lors de la fermeture (B) chez un jeune de 5 ans. (C, D) Sans aucune intervention orthodontique, la même condition persiste 5 ans plus tard à l’âge de 11 ans. La croissance n’est pas suffisante pour corriger un tel problème. Les dents supérieures droites sont toujours basculées vers l’intérieur (flèches en B, D, E et F). (G, H) L’expansion maxillaire aura permis de rétablir l’équilibre entre la largeur des mâchoires et corriger la déviation mandibulaire.

L’expansion et le parodonte

Récession gingivale ou déchaussement présents avant le début d'un traitement d'orthodontie. Malocclusion dentaire; déficience maxillaire transverse, contraction maxillaire. Peut nécessiter une greffe de gencive

Ce jeune homme de 18 ans, qui entreprendra un traitement d’orthodontie pour corriger sa malocclusion, présente une arcade supérieure très étroite (D) en forme de « V » et une occlusion croisée postérieure bilatérale. (A, B, C) Bien qu’il ait une bonne qualité de gencive en général (largeur et épaisseur des tissus), avant même le début du traitement, plusieurs dents (indiquées par les flèches) ont différents degrés de déchaussement. L’arcade du haut devant être élargie, il faudra surveiller de près le niveau de gencive pendant l’orthodontie. S’il venait qu’à diminuer significativement, des greffes de gencive ou procédures similaires pourraient être nécessaires. Le patient devra porter une attention particulière à son hygiène buccale et sa technique de brossage pendant le traitement afin de ne pas contribuer davantage à la perte de gencive.

Déficience maxillaire – Masque extra-oral

Pose et enlèvement d’un appareil d’expansion

Pose de l’appareil d’expansion

Pour connaître les étapes et voir des vidéos illustrant comment est posé et enlevé un appareil d’expansion rapide, suivez ce lien.

Étapes principales de la pose d'un appareil d'expansion maxillaire rapide. (A) Appareil d'expansion tel qu'il est reçu du laboratoire. (B) écarteurs et pompes à salive (succion) pour isoler la dentition et la garder au sec. (C) Mordançage (etching) des la surface des dents. Après avoir nettoyé et asséché la surface des dents, un acide spécial contenu dans une seringue est appliqué sur l'émail dentaire uniquement où l'appareil doit être collé. Les dents sont à nouveau rincées et asséchées et sont alors prêtes à recevoir l'appareil. (D) La colle est posée sur l'appareil qui est ensuite placé sur la surface des dents. Des lumières bleues spéciales font durcir la colle rapidement (polymérisation). Cette étape dure moins de 30 secondes. (E) Résultat final avec l'appareil d'expansion bien collé. Toute cette procédure ne prend que quelques minutes.

Étapes de la pose d’un appareil d’expansion maxillaire rapide. Pour en savoir plus et voir une vidéo, suivez le lien ci-haut.


 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. www.ortholemay.com www.www.ortholemay.com orthodontiste à Sherbrooke  

➡ Dernière mise-à-jour : 2017-06-02 @ 18:32:30     © Jules E. Lemay, www.ortholemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : Apr 16, 2014 @ 11:43

 

Publication originale 2009-09-19 © Jules E. Lemay, www.ortholemay.com