Bücco - Guide ortho

Malocclusions et troubles respiratoires

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Bien qu’une malocclusion ne puisse pas être considérée comme la source principale d’obstruction des voies respiratoires orales causant le ronflement ou l’apnée du sommeil, certains types de malocclusions affectent la forme et la largeur des mâchoires à un point tel que la langue n’a pas l’espace nécessaire pour se placer normalement dans la bouche. Sa position anormale peut alors contribuer aux troubles respiratoires en obstruant les voies respiratoires supérieures.

Les malocclusions avec un déséquilibre important entre les mâchoires peuvent avoir une influence significative sur la position de la langue

Problèmes de largeur

  • Occlusions croisées, mâchoires étroites, disharmonie entre la forme et largeur des mâchoires.
  • Pour voir d’autres exemples, consultez la section sur l’expansion maxillaire.
Sévère malocclusion dentaire pouvant être associée à de l'apnée du sommeil et du ronflement

Une malocclusion importante avec déséquilibre des mâchoires (largeur et longueur) peut être associée à de l’apnée du sommeil et/ou du ronflement. (A) Constriction maxillaire et chevauchement important. (B) Après le traitement, l’équilibre entre les mâchoires est meilleur, la langue se positionne différemment, le palais est plus large; tous des facteurs susceptibles d’aider la respiration.

 

Problèmes de longueur

  • Mandibule trop courte ou reculée (rétrognathie mandibulaire).
  • Mâchoire supérieure avancée, dents protrusives.
  • Ces problèmes sont souvent associés à un problème de largeur des mâchoires

Dimension verticale

  • Les béances antérieures ou postérieures cachent souvent un problème sous-jacent de largeur des mâchoires, de musculature (langue) ou d’obstruction des voies respiratoires.
  • Les personnes qui ne peuvent placer leur langue normalement dans la bouche le font souvent à cause de la présence d’une obstruction dans la voie respiratoire nasale ou orale qui les force à devenir des “respirateurs buccaux”.
  • Des amygdales et/ou végétations volumineuses peuvent diminuer le passage de l’air en obstruant la voie respiratoire et forcer la langue à demeurer avancée en bouche pour dégager la voie respiratoire postérieure.

Les illustrations suivantes montrent, de façon diagrammatique et à l’aide d’exemples d’occlusions, différentes relations pouvant exister entre les mâchoires (arcades dentaires) et l’influence que cela peut avoir sur la position de la langue. Tout ce qui affecte la langue peut aussi influencer directement ou indirectement les voies respiratoires supérieures et le passage de l’air.

  • A – Occlusion normale et relation équilibrée entre les mâchoires. Ceci est la relation idéale qui procure un espace adéquat pour la langue à l’arrière de la bouche.
  • B – Rétrognathie mandibulaire : La mandibule courte et reculée peut forcer la langue à être repoussée vers l’arrière de la bouche. Ce type de malocclusion (a href=”/dentition-2/classe2/ “>classes 2) présente souvent des mâchoires étroites.
  • C – Béance antérieure : La langue est souvent positionnée entre les dents, ce qui les empêche de se toucher. Les mâchoires sont souvent étroites, ce qui diminue l’espace disponible pour la langue.
  • D – Prognathie mandibulaire : Mandibule avancée et/ou  maxillaire supérieur étroit et reculé (malocclusions de type classe 3). Il y a moins d’espace pour que la langue se loge contre le palais.

 

Les mâchoires influencent la position de la langue et la respiration.

En corrigeant les malocclusions, l’orthodontie peut modifier la dimension des arcades dentaires, changer leur forme, permettre à une mandibule trop reculée d’avancer, etc.  et permettre ainsi à la langue d’obtenir l’espace critique dont elle a besoin pour être mieux placée en bouche et moins nuire aux fonctions respiratoires normales.

Page en construction

Commentaires et/ou questions (7)

  1. Macedonio Ruiz dit :

    Malocclusion complexe, implants dentaires, problèmes de posture.
    Bonjour,

    Je suis dans la trentaine et je suis un traitement d’orthodontie depuis plus de deux ans déjà et c’est à cause de ma posture inconfortable (je ne suis plus capable de m’asoir comme avant) que j’ai commencé à m’informer au sujet de mon occlusion.

    J’ai ma dentition complète mais j’avais un espace trop grande(de la grandeur d’une canine) entre ma canine et mon incisive latérale (arcade supérieur) tant à gauche comme à droit. De plus, cette incisive latérale était très très petite accentuant plus l’espace.

    Donc, on a convenu qu’il fallait placer 2 implants, un de chaque côté.

    Actuellement, les 5 dents à partir de ma canine supérieur jusqu’à ma dernière molaire sont réculés vers le fond, donc ma dernière molaire supérieur est trop à l’arrière par rapport à ma molaire inférieur, elle le touche à peine(moins de la moitié du dent). Également mes canines supérieur et inférieur ne se touchent absolumment pas, elles sont une à côté de l’autre au moment de fermer mes dents.

    Donc, mon cas serait une Prognathie mandibulaire (figure D), j’aurais donc une malocclusion classe 3 et grâce à votre graphique je viens de comprendre les problèmes dans mon dos. Également, j’ai presque tous les symptomes que vous avez décrit, je me reveil la nuit, je dors pas beaucoup, j’ai de la misère à me concentrer dans mes cours, mais c’Est surtout que je ne suis plus capable de m’assoir comme avant, je sens que ma colonne touche la chaisse et m’oblige à changer de position.

    Merci de votre réponse!

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez une malocclusion complexe; espaces, mauvaise relation des molaires, mauvaise position des canines donc fort probablement des interférences fonctionnelles entre les dents, dents étroites, etc. Commencez par consulter un orthodontiste certifié avant d’envisager la pose d’implants pour combler des espaces. Il sera peut-être possible de fermer ces espaces, d’améliorer votre fonction et qui sait, peut-être aider certains autres de vos problèmes posturaux?

      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

      • Macedonio Ruiz dit :

        Bonjour,

        Merci pour vos conseils! C’est exactement ce que je vais dire à mon orthodentiste. Aussi, j’ai déjà envoyé le formulaire de consultation en ligne. J’attends donc vos nouvelles! Merci encore!

  2. Chris dit :

    L’expansion maxillaire peut-elle régler mon apnée du sommeil?
    Bonjour,ut
    Je suis aussi dans la trentaine, je fais des apnées du sommeil et je ne suis pas en surpoids.
    Ma mâchoire supérieure est étroite et ma langue n’a pas la place pour se coller dans la palet.
    J’ai également une légère retrognatie.

    Est-ce que le simple fait d’élargir la mâchoire supérieur avec un traitement orthodontie peut régler mon problème d’apnées?

    • Dr Jules dit :

      L’apnée du sommeil est une maladie qui ne se “guérit” pas (ou très rarement selon la cause). Elle peut cependant être traitée à l’aide d’appareils à pression positive (CPAP) et/ou des orthèses d’avancée mandibulaire. Certains types d’apnées sont d’origine “neurologique”, c’est-à-dire que le principal élément déclencheur provient du système nerveux central et non d’une obstruction physique des voies respiratoires supérieures. Dans de tels cas, même la correction d’une malocclusion peut ne pas aider beaucoup. Un test du sommeil ou polysomnographie permet de déterminer la cause, fréquence, sévérité, etc. des apnées du sommeil.

      Dans certains cas, l’expansion maxillaire et la correction d’une malocclusion importante peuvent aider au passage de l’air dans les voies respiratoires et améliorer l’apnée du sommeil. Les cas de rétrognathie mandibulaire traiés par avancement chirurgical (chirurgie orthognathique) peuvent significativement aider l’apnée mais je crois qu’il est impossible de garantir quelque amélioration ou élimination des symptômes que ce soi.

  3. Ben dit :

    Plusieurs symptômes et ATM; y a-t-il un lien?
    Bonjour,

    J’ai une mauvaise occlusion en largeur c’est à dire que si mes dents sont calés à droite, elles ne le sont pas à gauche et vis versa. Cette situation perdure depuis que j’ai eu une gouttière de désocclusion suite à un craquement mandibulaire. Depuis cette mauvais occlusion je suis fatigué, récupère mal, j’ai des douleurs au dos, cervicales, problèmes de postures… et également j’ai un sentiment d’épuisement musculaire et se besoin de “tordre mes muscles” les tendres et détendre, et je ressent une fatigue difficilement descriptible dans tous mes muscles. Il y a t-il un lien avec mes problèmes d’occlusion selon vous ?

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Les problèmes d’occlusion peuvent avoir de multiples ramifications et affecter le fonctionnement des mâchoires, le cou, la musculature et la posture. Je ne saurais dire si tous ces symptômes sont reliés dans votre cas. Il faudrait que vous consultiez un dentiste généraliste, orthodontiste ou autre praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Ceci peut nécesiter l’intervention de plusieurs cliniciens (dentiste, physio, chiro, etc.).

      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.