Accueil/ ATM articulations temporo-mandibulaires/
Bruxisme et grincement de dents

Bruxisme et grincement de dents

Merci de voter pour cet article
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (69 votes, moyenne: 3,72 sur 5)

Loading...

Le terme “bruxisme” provient du grec bryxo qui signifie «grincer des dents ». C’est un mouvement de para-fonction inconscient sans but précis fait à l’aide de l’appareil masticateur hors des périodes de mastication ou de déglutition. Il se produit principalement la nuit (bruxisme du sommeil) mais peut survenir aussi à tout moment pendant la journée.

Le bruxisme est relativement commun mais n’est pas un phénomène nouveau . On en parlait même dans la bible où on réfère à des bruits insolites provoqués par le grincement des dents (Luc, 13-28 ; Mathieu, 13-42 ; Psaume, 102).

Il existe plusieurs définitions du bruxisme pendant le sommeil (sleep bruxism) dans la littérature.  En 2005, l’American Academy of Sleep Medecine a publié une classification internationale des les troubles du sommeil dans laquelle elle classifiait le bruxisme du sommeil dans une nouvelle catégorie des « désordres du mouvement reliés au sommeil » et définissait le bruxisme du sommeil (BS) comme étant une « parafonction orale caractérisée par le grincement ou serrement des dents et accompagné par une activité excessive (intense) d’éveil pendant le sommeil. » 2

On reconnaît 2 types de bruxisme :

Prévalence du bruxismeLe bruxisme et grincemen de dents peuvent endommager la dentition.

À noter qu’à cause de la nature inconsciente du bruxisme, une étude rapporte que moins de 10% des personnes atteintes seraient conscientes qu’elles ont cette habitude. Il est donc difficile d’évaluer exactement quelle proportion de la population est affectée. Un diagnostic définitif ne peut être établie qu’avec un test du sommeil en laboratoire spécialisé ou à l’aide d’un appareil portatif (voir ci-dessous).

 

Causes et étiologie du bruxisme

Il n’existe pas d’études longitudinales sur le bruxisme du sommeil ce qui signifie que la plupart des « facteurs étiologiques » devraient plutôt être considérés comme des « indicateurs de risque ». Ces derniers peuvent être divisés en deux sortes;

Les causes exactes du bruxisme ne sont pas toutes connues mais on sait que certains facteurs prédisposent à l’apparition de cette habitude. En voici quelques uns :

 

Comment diagnostiquer le bruxisme; symptômes

Pour confirmer la présence d’une habitude de bruxisme pendant le sommeil , il faut retrouver certains de ces éléments :

Si la douleur est sévère et handicapante, qu’il y a des claquements de dents ou que la respiration est perturbée pendant la nuit (apnée), une évaluation en médecine du sommeil, peut être confirmée pour confirmer les diagnostics d’apnée du sommeil, et de bruxisme.

 

Diagnostic du bruxisme pendant le sommeil

Un diagnostic définitif du bruxisme ne peut être établi qu’à l’aide d’une étude du sommeil (polysomnographie) faite dans un laboratoire du sommeil  spécialisé à cet effet (ou de façon ambulatoire à l’aide d’un appareil portatif) car se fier simplement à  l’historique ou l’évaluation clinique peut être imprécis. 2

Conséquences et dommages

Pour en savoir plus sur les problèmes d’ATM et voir d’autres exemples  d’usure dentaire.

Bruxisme chez les enfants

Bruxisme, grincement de dents et usure dentaire ches des enfants et adultes

Le bruxisme peut se manifester en bas âge et causer de l’usure dentaire comme le montre le cas de cette fille de 6 ans (A) qui a les dents temporaires usées à plus de 75%. La flèche indique 2 incisives inférieures qui sont  récemment sorties et qui ne sont pas encore affectées par l’usure. (B) Le dessus des dents temporaires (cercle) de ce garçon de 7 ans est usé jusqu’au niveau de la dentine (qui parait plus foncée). (C) Homme de 39 ans, bruxeur sévère et chronique, ayant sévèrement usé ses dents. Il « transfert » constamment son stress en serrant et en grinçant les dents.

 

Bruxisme et usure dentaire chez un garçon de 8 ans. Traitement d'orthodontie à l'aide d'une plaque de disclusion

(A, D, E) Garçon de 8.6 ans avec une habitude de bruxisme qui cause de l’usure prématurée des dents postérieures temporaires (cercles bleus). Cette usure est même visible sur une radiographie où les surfaces occlusales des dents sont « plates » ou linéaires (C – cercles jaunes) et (D, E – cercles bleus). En comparaison, les premières molaires permanentes (* rouges) qui sont sorties 2 ans plus tôt ne sont pas aussi usées. (B) Afin de protéger les dents contre l’usure causée par le bruxisme et le grincement de dent, un « plan guidé » est utilisé, empêchant les dents postérieures de se toucher (flèche).

➡ Pour en savoir plus sur les plans guidés pour obtenir une disclusion postérieure.

Bruxisme, grincement et usure dentaire

(A) Usure sévère des incisives supérieures chez une femme de 45 ans. (B) Une vue en plongée montre que l’émail est sévèrement usé et la dentine plus foncée est visible. (C et D) Homme de 66 ans avec patron d’usure similaire. Dans un tel cas, la présence d’une malocclusion (malpositions dentaires) et les décennies de fonction expliquent  une partie de l’usure observée.

Traitement du bruxisme et grincement de dents

La gestion du bruxisme peut comprendre un ou plusieurs des éléments suivants :

Cependant, cette habitude étant inconsciente, aucune modalité de traitement ne peut « garantir » son élimination.

Conclusion

 


Rétention orthodontique et bruxisme

Pour les  patients orthodontiques qui font du bruxisme, nous utilisons un appareil de rétention particulier plutôt qu’une coquille transparente qui serait usée trop rapidement. Cet appareil a un « plan guidé » sur lequel mordent les incisives inférieures et qui empêche les dents postérieures d’entrer en contact et de s’user pendant la bruxisme.

Hawley bite plane ou plan articulé utilisé en rétention orthodontique pour le bruxisme et l'usure dentaire.

(A) Fin des corrections orthodontiques pour une adolescente de 16 ans qui avait de l’usure significative et un surplomb vertical excessif avant le traitement d’orthodontie. Elle fait du bruxisme nocturne et serre les dents, ce qui a contribué à l’usure prématurée des dents tant antérieures que postérieures. (B) Pour prévenir l’usure dentaire pendant le bruxisme un appareil amovible avec une rampe protectrice à l’avant sur laquelle peut mordre les incisives inférieures. (C) Vue occlusale de l’appareil. À noter qu’une attelle de rétention linguale fixe est tout de même utilisée sur les 4 incisives car ceci est plus efficace pour contrer de légers déplacements dentaires.

Autres exemples de bruxisme

Serrement de dents chez un adulte avec usure dentaire modérée

(A) Homme de 44 ans qui serre des dents la nuit. Il n’a pas d’habitude de bruxisme dynamique sévère (mouvements des dents pendant le serrement) mais la surface occlusale (supérieure) des dents postérieures (B) présente une usure modérée.

 

Bruxisme dentaire, usure et malocclusion traitée en orthodontie

(A) Cet homme de 42 ans serre des dents la nuit. Il a une malocclusion avec surplomb antérieur vertical excessif (overjet) qui commence à démontrer des signes d’usure sur le bouts des dents antérieures. (B) Suite à une correction orthodontique, les dents antérieures inférieures ont été dégagées, la fonction améliorée et l’incidence du bruxisme diminuée.

 

Usure dentaire dents postérieures bruxisme malocclusion

(A) Ce jeune homme de 24 ans a une sévère béance antérieure. Seulement quelques dents postérieures se touchent pendant la fonction (B). Il y a des signes d’usure prononcée sur la surface des molaires (cercle). Si cette personne développe une habitude de bruxisme ou grincement de dents, les dommages aux dents s’accentueront rapidement.

 

Usure dentaire er bruxisme

(A et B) Femme de 23 ans; seulement les dents postérieures se touchent lorsqu’elle ferme la bouche. (C et D) Elle grince des dents la nuit et présente déjà une usure anormale de ses molaires.


Références : Chapotat et confrères, Journal de parodontologie & d’implantologie orale, Vol. 18, N°3/99 – pp. 277 à 289
Ordre des dentistes du Québec – www.odq.qc.ca., www.bruxisme.eu, 

Huyn and Guilleminault; Sleep bruxism in Children, Chap 16  in Sleep medecine for Dentists, Edited by Gilles Lavigne.  2009

*1 Lavigne, G., Sessle, B., et al. Sleep and Pain. IASP Press. 2008, Chap. 15, p. 323 – *2- Lobbezoo et Al, chap. 12

 

Dernière mise-à-jour : 2016-09-07  à 13:36:52 © Jules E. Lemay, www.ortholemay.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimeriez en apprendre d'avatange sur l'orthodontie?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Plogg Bücco GPT